Archives

All posts for the day July 17th, 2013

De nouveau, on émerge tôt, et ça tombe bien parce que le programme du jour est aussi chargé.

Première étape : la statue de la Liberté. Elle devait savoir que nous venions puisqu’elle a rouvert le 4 juillet suite aux travaux nécessaires après le passage de Sandy. Et là : première galère métro : nous avions acheté la veille des pass 7 jours histoire de pouvoir prendre le métro à volonté sans avoir à racheter des billets en permanence. Ce que nous ne savions pas, c’est le fonctionnement exact de la carte. Et là, nous l’avons appris à nos dépens : nous avions mal lu les directions, et nous sommes entrés sur le mauvais quai. Donc, on ressort, pour traverser la rue, et le redescendre de l’autre côté. Sauf que de l’autre côté, pas moyen d’entrer, puisqu’il faut, à priori, 18 minutes entre chaque utilisation de la carte. Nous voilà beaux, d’autant plus que la réservation de Statue Cruise est à heure fixe. Aidés d’un « local », nous prenons en catastrophe une carte pour trois passages. Nous arriverons juste. Le temps de passer la sécurité (cette impression d’embarquer dans un avion à chaque visite), 15 minutes de bateau et nous sommes à ses pieds. Les traces de Sandy ne se voient quasiment plus, ils en sont à peaufiner les bords de l’île. Nous l’admirons de tous les côtés, puis retour sur la Manhattan, avec au passage une très belle vue sur la Skyline.

Miss Liberty Skyline 4 Skyline 3 Skyline 2 Skyline

Après, nous remontons tout Manhattan pour nous rendre à Central Parc, notre autre bouffée de calme du séjour.

Central Parc

Cette traversée nous mènera jusqu’à la 77ème rue pour la visite de Muséum d’Histoire Naturelle. Nous n’avons pas prévu d’y rester longtemps, mais nous verrons finalement plus de choses que prévu : les dinosaures (qui étaient au programme), mais aussi les animaux d’Afrique, les animaux d’Amérique, ainsi que les « pierres » et la partie consacrée aux Native American. Il n’est pas facile de s’orienter dans le musée, par contre, les présentations sont magnifiques.

MONH

Quand nous sortons, le temps s’est bien couvert. Nous reprenons le métro direction Harlem. Vous vous doutez bien que l’ambiance n’est pas la même qu’au sud de Central Parc, mais nous ne ressentons aucune impression d’insécurité. Nous suivons un court circuit pour aller admirer les Brownstones, ces maison locales marrons que l’on voit beaucoup dans les séries américaines (celles où on s ‘assoit sur les marches).

Brownstone 2 Brownstone

Mais là, le mauvais temps nous rattrape : il se met à pleuvoir, d’abord doucement, puis une grosse pluie s’installe. Nous espérons que l’averse s’arrêtera le temps de rallier le City Hall avant la traversée prévue du pont de Brooklyn, mais ce n’est pas le cas, il pleut de plus en plus fort. Nous renoncerons donc à la traversée et au pique-nique prévus, que nous reportons au lendemain soir.

Nous allons pour finir nous régaler dans un restaurant italien près de l’hôtel, avant de rentrer encore une fois épuisés.

Ce matin, départ tardif, le but étant de ne pas arriver trop tôt…

Nous commençons par faire un petit détour par Hollywood Walk of Fame pour rattraper une étoile ratée la veille.

Star

Puis direction le désert. Nous taisons un arrêt course au Walmart de Santa Clarita, puis nous reprenons la route. Comme toujours dans le “désert”, elle est droite à perte de vue, et peur fréquentée. Nous traversons un patelin au milieu de nulle part, avec des maisons, de nombreuses églises, et une mine, on ne saura pas de quoi. Puis, nous basculons dans une vallée où nous avons un aperçu de ce qui nous attend.

Pre death

Devant nous, une montagne à franchir. On coupe la clim pour ne pas solliciter le moteur (il fait déjà dans les 40°), et on grimpe jusqu’à 1500m. De là, on bascule dans le four. L’entrée du parc est à l’altitude zéro, on est au niveau de la mer. Il fait dans les 50°, et un vent chaud fait voler le sable. Après les formalités d’usage d’entrée dans le parc, nous faisons une première halte non prévue pour admirer des dunes de sable. On se croirait dans le Sahara.

Dunes

Nous passons ensuite à notre hôtel pour déposer les valises et surtout la glacière, et nous remettons en route direction Badwater, le point le plus bas des US à -85,5m. Il y a un repère sur la paroi à flanc de colline, c’est impressionnant. Et c’est là qu’à notre grande surprise, nous nous rendons compte qu’il y a de l’eau (de manière naturelle) à la vallée de la mort : il suffit de creuser un trou, et 10cm plus bas, l’eau est là.

Bad water

Nous revenons en arrière pour lier voir Artiste Drive. C’est l’heure idéale, celle du coucher de soleil. Pour une fois, nous ne regrettons pas d’être en retard sur notre planning, la lumière rasante sur les roches colorées est du plus bel effet.

Artiste dr 2 Artiste dr 3 Artiste dr

Le soleil enfin couché, c’est à notre tour de penser à nous reposer. De retour à l’hôtel, nous ferons un détour par la piscine découverte, d’une température inimaginable, un vrai bouillon de culture. Il fait toujours aussi chaud, environ 40° à 21h. Nous opérons un repli stratégique dans notre chambre climatisée pour nous reposer.