Archives

All posts for the month July, 2013

Aujourd’hui, nous avons un peu fait le tour du monde : d’abord l’Égypte.

LV

 

Suivi de New York, le départ de notre trip.

LV 2

Puis Paris.

LV 3

Ensuite, Rome.

LV 4

Et enfin, Venise.

LV 5

Et le tout à pieds, en chinant dans les boutiques. Très fatiguant.

Pour nous remettre, un petit tour à la piscine, bien fraîche alors que la température extérieure avoisine les 40°. Et pour terminer la journée en beauté, nous sommes allés en haut de la Stratosphère pour avoir une vue by night de Las Vegas.

LV 6

Demain, nous rallions Los Angeles pour décoller back home. Donc, pas de post. Vous aurez la suite et fin vendredi de France, avec en prime, la dernière journée de New York qui manque. Rendez-vous dans deux jours…

Sous un soleil radieux, nous quittons Kingman, non sans avoir fait un tour dans le le centre historique de la Route 66. R 66 2

R 66

Puis nous rallions le Hoover Dam.

Hoover Dam 2

Hoover Dam

Arrivés à Las Vegas, nous allons dilapider notre argent dans un outlet (à 40$ le vrai Levis, il n’y a pas de quoi s’en priver…).

Nous terminerons la journée par un passage au Freemont Experrience pour aller voir l’animation sur Queen. Nous restons à flâner une bonne heure, et finalement, nous verrons aussi celle des Doors.

Fourbus, direction l’hôtel pour une nuit de sommeil bien méritée.

Comme prévu, on s’est levé tôt (5h) pour le lever de soleil sur Grand Canyon. On s’est mouillé, on s’est gelé, et on est dégoutté…

GC

Sous la pluie et les orages, nous avons donc repris la route pour écumer les vestiges de la route 66. Premier arrêt à Flagstaff et ses vieilles locomotives.

R 66

Puis à Williams, pour son hôtel bien particulier, puisque ce n’est pas dans des tipis que les gens dorment, mais dans des wagons. C’est aussi le point de départ de la liaison quotidienne avec le Grand Canyon.

R 66 3 R 66 2

Passé Seligman, nous déjeunerons au Delgadillo drive-in (c’est ce lieu qui a inspiré le film Cars).

R 66 5

Un dernier arrêt à Hackberry dans un General Store perdu dans la montagne, au décor tout aussi dans son jus.

R 66 6

Étape finale à Kingman où nous passerons la nuit. Ce soir dîner dans un Diner (il faut rester dans la même veine).

C’est sous un soleil radieux que nous nous apprêtons à quitter Sedona. Mais avant, nous faisons un détour par la fameuse église construite à flanc de montagne.

Sedona

Puis nous remontons au nord, direction Flagstaff en empruntant la route du Red Rock Canyon. C’est tr !s vert, et sympathique à voir.

Canyon

Puis direction Grand Canyon. Le ciel se couvre, et la pluie se met à tomber. Décidément, c’est aujourd’hui qu’il fallait qu’on échappe à la pluie, et c’est raté. Nous trouvons, avec un peu de chance une place dans un parking bondé, et direction l’Hermit’s Rest Road, que nous avions commencé à explorer l’an dernier. Nous faisons les premiers points de vue, et là, l’orage se déchaîne alors que nous attendons la navette (la route n’est pas ouverte aux voitures).

GC

GC 3

GC 4

Un bon quart d’heure plus tard, propres comme des sous neufs, nous pouvons continuer la visite. Le soleil fait même une courte apparition.

GC 6

GC 15

GC 7

CG 9

GC 10

GC 11

GC 14

Nous avions prévu un coucher de soleil, c’est raté, mais nous avons pu en profiter quand même. Et comme on est un peu têtus, demain matin, on tente un lever de soleil (5h30…).

Au programme du jour, deux ballades qui devraient nous permettre de découvrir les beautés de Sedona. La première, Devil’s Bridge, est une courte ascension (mais pentue sur la fin), qui donne accès à une arche. Elle est accessible par une piste réservée aux 4X4. Le notre n’a pas une garde au sol suffisante, et nous devons laisser la voiture au parking et faire les 2,5 km de la piste à pieds. Arrivés au sommet, nous découvrons l’arche (qui n’a rien de particulier). En redescendant, nous choisissons l’option petit chemin au lieu de la piste, pensant couper et réduire la route. Mais grave erreur, la distance est bien plus longue, avec en prime, pas grand chose à voir.

Sedona 4

Deuxième ballade prévue, la découverte des beautés de Red Rock Crossing, dont les photos nous avaient fait envie sur Internet. On a fait la ballade, mais franchement, pas grand chose d’exceptionnel. On va dire que la couverture nuageuse fait que…

Sedona

Sedona 2

Les nuages ayant décidé de faire un peu de place au soleil, nous décidons d’aller là où la ballade de la veille après-midi devait nous emmener, à savoir Airport View, qui surplombe la ville. C’est sympa, les couleurs se révèlent un peu.

Sedona 5

Sedona 3

Fatigués, affamés, nous rentrons à l’hôtel en début d’après-midi. Après un petit casse-croûte, nous prenons un peu de repos.

Demain, nous quitterons Sedona sans regrets : le coin ne nous a pas émerveillé, et pour tout dire, on a trouvé ça très moyen. En résumé, on n’y reviendra pas…

Ce matin, en quittant Holbrook , nous passons voir le Wigwam Motel (des tipis en guise de chambre) à la sortie de la vile. Puis, nous prendrons l’I-40, anciennement Route 66 pour ralier Sedona. En route, nous verrons les Twins Arrows, vestiges d’un Trading Post.

Wigwam 2

Twin

A l’arrivée à Flagstaff, nous bifurquons pour emprunter la Red Rock Scenic Byway, très rouge en roche et très verdoyante à la fois. Elle nous amènera à notre première ballade, West Fork Oak Creek. A notre arrivée, le soleil est déjà bien caché par les nuages. Mais nous n’aurons pas fait 500m que le ciel devient tout noir, et le tonnerre se met à gronder. Nous poursuivons quand même, vu que nous avons toujours réussi à passer entre les gouttes. Ce n’a pas été le cas, mais nous n’essuierons que quelques gouttes. Par contre, nos pieds (et chaussures de marches) seront détrempés par le ruisseau que nous traversons plusieurs fois. La ballade est sympa, nous avalerons les 10km assez vite, mais les conditions météo font qu’il n’y aura pas de photos, même moches (un record aujourd’hui, 20 photos au total).

Sedona

Sedona 2

Après cela, nous rejoignons notre hôtel.

A notre grande surprise, n’ayant croisé qu’un rond-point en 2000 miles, ici, il y en a tous les 800m. On se croirait par chez nous : il y en a quasiment à tous les carrefour. L’horreur absolue, d’autant qu’ils sont tout petits. On serait curieux de savoir comment les négocient les limousines.

Il était prévu une autre ballade au coucher de soleil, mais comme il n’y a pas de soleil…, nous allons nous régaler au restaurant (bœuf et bison).

Après la déception du jour, demain est très incertain, la météo n’étant pas optimiste. A suivre.

Ce matin, nous partons relativement tôt pour nous, et faisons nos deux heures de routes pour nous rendre au parc de Petrified Forest. En chemin, nous croiserons notre premier rond-point en 1500 miles.

Ce parc est divisé en deux parties : Painted Desert, une vue sur des reliefs très colorés, et Petrified Forest, son prolongement, très coloré et avec des arbres pétrifiés.

A notre arrivée, nous avons la chance d’avoir le soleil, et les paysages sont magnifiques. Malheureusement, à la sortie du parc, les nuages font leur retour.

Painted 2

Painted

Painted 3

Painted 4

Painted 5

Après avoir croisé l’ancienne route 66 (il n’en reste rien à cet endroit, mais un passionné nous explique là où elle était), nous basculons dans la deuxième partie. Avant de voir des arbres pétrifiés, nous avons droit à de magnifiques paysages et nos premiers pétroglyphes. Le soleil joue avec les nuages, et nous avons bien chauds lors de nos (petits) trails.

Petrified 2

Petrified 3

Petrified 4

Nous arrivons enfin à la partie des arbres, jolie. On a parfois l’impression d’être sur un champ de bataille après la bataille.

Petrified 7

Petrified 6

Nous aurons fait tous les points de vue, et tous les trails, sauf le dernier, on avait assez vu d’arbres transformés en pierre… Malgré tout, ce parc aura été une belle découverte.

Après deux heures de route sous un ciel très nuageux, nous avons atteint le Canyon de Chelly. A notre arrivée, les nuages ont fait place au soleil, ce qui nous a permis d’avoir de magnifiques vues sur le canyon et les restes des habitations pueblo disséminées ici et là.

Chelly

Chelly 3

Nous avions prévu un trail qui permet de descendre au fond du canyon, mais il est profond, la pente est raide, et la fatigue se fait sentir. A l’unanimité, nous décidons de ne pas descendre.

Cheely 2

Chelly 4

Chelly 5

Nous faisons tous le parc (les deux rives du canyon), et rejoignons notre hôtel. Après quelques courses, au lit pour récupérer un peu.

Ce matin, nous partons pour une longue route qui nous permettra de rejoindre le Colorado et le parc de Mesa Verde. En route, nous verrons de belles Mesas, puis nous passerons ce point particulier des États-Unis où quatre états se croisent à angle droit.

Messa

Nous atteindrons le parc en début d’après-midi. En fait, on ne sait pas trop quelle heure il est, entre les réserves qui ne passent pas à l’heure d’été, le reste qui y passe sauf… Bref, on reste à l’heure à laquelle nous sommes partis.

Nous n’avons pas beaucoup de temps dans le parc, nous le savions à l’avance, alors, nous suivons les conseils du ranger du visitor center, et nous concentrons sur la partie sud-ouest, où l’on peut voir les vestiges et d’anciennes habitations pueblo.

Mesa verde 9

Mesa verde

Mesa verde 8

Mesa verde 7

Mesa verde 6

Mesa verde 5

Mesa verde 4

Mesa verde 3

Mesa verde 2

Notre hôtel est à deux pas. Après un bon repas dans une micro brasserie, nous rentrons nous reposer avant les aventures de demain.

Aujourd’hui, nous avons au programme trois trails dans la partie sud de Grand Staircase.

Nous commençons tout d’abord par Buckskin Gulch, un canyon accessible par une « route non pavée » et quelques kilomètres de marche. Avant le canyon, pas grand chose à se mettre sous la dent, le décor est joli, mais on n’est pas venu pour ça.

Et enfin, voilà la WIre Pass qui donne accès au canyon !

Bukskin gulch

Pour la petite histoire, c’est le plus long canyon du coin, et il faut deux jours de marche pour en venir à bout. Nous n’en ferons qu’une toute petite partie. D’ailleurs, les orages de ces derniers jours l’ont transformé en piscine, et nous serons arrêtés par l’eau. Pas de Bulkskin Gulch donc, mais qu’importe, la vue est là !Bukskin gulch 2

Bukskin gulch 3

Bukskin gulch 4

Bukskin gulch 5

 

Nous rebroussons chemin, et nous remontons notre « dirty road » jusqu’à notre deuxième visite : Edmaier’s secrets. Comme pour la visite précédente, quelques kilomètres de marche nous conduisent à un site un peu spécial. On y trouve des « Brains rock », mais aussi des rochers ciselés. C’est d’autant plus magnifique que nous sommes seuls au monde.

Edmaier 3

Edmaier 2

Edmaier

Les orages bourgeonnent de toute part, et nous nous dépêchons de rejoindre la voiture pour retrouver une route goudronnée, ce fameux chemin étant impraticable quand il est mouillé. Comme la veille, nous serons très chanceux, seules quelques gouttes tomberont, et nous pouvons évacuer la zone, bien chahutés par les cailloux et les bosses.

Pour finir, nous irons sur un site appelé Le Nautilus. C’est un micro-canyon en forme de nautile. De prime abord, ce n’est qu’un gros caillou blanc au milieu de roches rouges. Mais à l’intérieur, c’est fascinant.

Nautilus

Nautilus 3

Nautilus 2

Plus qu’une demi-heure de route et nous voilà rendus à notre hôtel. Un petit repas, quelques courses (à boire, c’est qu’il fait chaud aussi par ici), et gros dodo. Demain, une longue route nous attend pour nous rendre au Colorado.